Ladyboy qu’est-ce qu’une ladyboy, définition de ladyboy

Si on simplifie, on peut considérer que les « ladyboys » sont tout simplement des femmes transsexuelles Asiatiques. Il y a en fait des légères différences entre les ladyboys, et les femmes transsexuelles en général. Adoré par certains, détesté par d’autres, le mot « ladyboy » et les ladyboys elles-même portent une histoire qu’il est intéressant de connaitre.

Définition de ladyboy

Ladyboy est la traduction Anglaise (pas si littérale) de Katoï (ou Kathoey), terme Thaïlandais qui est très proche d’être l’équivalent d’une femme transsexuelle, mais qui englobe aussi les hommes gays efféminés.

Il n’est pas très clair d’où vient l’origine exacte du mot. Les katoïs existent depuis toujours en Thaïlande, le phénomène n’est évidemment pas nouveau du tout. L’origine la plus plausible date de quand la Thaïlande a commencé à devenir l’énorme centre touristique qu’elle est aujourd’hui. Les militaires Américains passaient déjà leurs permissions sur les plages de Thaïlande (durant la guerre du Vietnam), en recherche d’alcool et de filles. Et ils ne pouvaient évidemment pas ne pas remarquer les « katoïs ». Et ainsi le besoin pour un terme anglais survint rapidement, tout simplement parce que c’est plus pratique.

Notez que le terme n’est en fait pas apprécié par tout le monde. Bien que les Thaïlandais, et la plupart des Asiatiques, l’utilisent sans problème (après tout, son origine vient de Thaïlande, et il n’a pas été créé pour offenser qui que ce soit, juste pour faciliter la communication avec les occidentaux), il est perçu comme désobligeant dans le monde occidental, car il est associé avec le porno et la prostitution (grâce à l’Internet et aux médias, le « porno ladyboy » est très populaire chez les hommes occidentaux). L’étymologie de « ladyboy » n’est pas non plus quelque chose d’officiel ou même de politiquement correct, c’est en fait incorrect. Est-ce que les ladyboys sont plus « lady » (femme) ou « boy » (garçon)? « Femme transsexuelle » serait le terme accepté, officiel et politiquement correct. Mais « ladyboy » est toujours utilisé, comme un mot de tous les jours.

Ladyboy en Thaïlande


La Thaïlande est bien sur connue pour être le « Land of Smile » (le Pays du sourire), mais elle est aussi connu pour être le pays des ladyboys! Bien avant les autres pays (Philippines, Malaisie), la Thaïlande a la plus grande population de ladyboys du monde. Et c’est pour ça que « ladyboy » est la traduction anglaise de « kathoey » (terme Thaïlandais pour femme transsexuelle ou homme gay efféminé).

Il y a plusieurs raisons pour expliquer pourquoi il y a autant de ladyboys en Thaïlande. Premièrement, les gens et la société sont extrêmement ouverts et tolérants envers les ladyboys. La population Thaïlandaise est principalement Bouddhiste, une religion qui est très tolérante et acceptante envers les gens avec des différences. Ensuite, les ladyboys Thaïlandaises ont des traits naturellement féminins (comme la plupart des Asiatiques, elles ont des petits corps, des traits fins et une peau lisse), ce qui aide les ladyboys a continuer dans leur transition et à « passer » dans la société.

Les ladyboys sont très acceptées par la société Thaïlandaise. Contrairement aux autres pays, ce n’est pas une honte d’avoir une ladyboy dans la famille. Et bien qu’il existe des discriminations, les ladyboys en Thaïlande ont accès à la plupart des domaines professionnels.

Ladyboy aux Philippines


Juste après la Thaïlande, viennent les Philippines. Un pays qui est traditionnellement Catholique, mais où la société est aussi très tolérante envers tous les LGBTs, et ça inclut bien sur les personnes transgenres et les ladyboys. Il y a aussi des termes Philippines locaux qui pourraient être équivalents à Katoï, comme « bakla » ou « bayot » qui décrivent des gays éffeminés ou des femmes transsexuelles.

Comme la Thaïlande, les ladyboys aux Philippines sont présentes dans toutes les couches de la société, très présentes dans les médias et la scène publique. Il arrive que certaines familles comptent plusieurs enfants transgenres, et c’est en général bien accepté par les parents.

Vous remarquerez que les sites de rencontres pour ladyboys sont souvent remplies de ladyboys Philippines, c’est parce qu’elles parlent en général très bien Anglais, et que l’usage des ordinateurs et des smartphones est très courant aux Philippines.

Ladyboy en Asie

Le reste de l’Asie a aussi une histoire traditionnelle de ladyboys locales. Il y a les « warias » en Indonésie, les « hijras » en Inde, les « new half » au Japon... La diversité des termes démontre la différence avec la conception occidentale du transsexualisme, qui est très lié mais pas exactement équivalent.

Le terme Anglais « ladyboy » est devenu populaire dans toute l’Asie du Sud Est, employé avec les termes locaux, ou en remplacement quand les Asiatiques parlent avec des étrangers.

Ladyboy dans le monde

Pour ce qui est du reste du monde, on ne parle pas beaucoup de ladyboys, mais plutôt de femmes transgenres, ou de femmes transsexuelles. Les continents Européens et Américains semblent se mettre d’accord sur ce qui vient du latin « transsexuel » et « transgenre », et font clairement le distingo entre transsexuels et homosexuels (mêmes s’ils sont efféminés).

Hors d’Asie, « ladyboy » est perçu assez négativement, à cause de la propagation du « porno ladyboy » sur Internet, ou des vidéos de prostituées ladyboys en Asie rendues populaires à la télé, dans les documentaires etc. Ladyboy peut souvent être perçu comme une insulte, un équivalent de « prostituée », ou à une façon blessante d’insinuer qu’une trans femme ne passe pas assez bien, en lui rappelant qu’elle a toujours beaucoup de travail à accomplir.

Rencontrer et séduire des ladyboys

Rencontrer des ladyboys implique souvent de voyager en Asie. Parce que c’est là qu’elles vivent! Il y a quand même un certain nombre de ladyboys Asiatiques qui vivent en Occident, le Royaume Uni, Europe, USA, Canada et l’Australie ont tous un nombre substantiel d’immigrants Asiatiques, « ladyboys » inclues. Alors qu’en Asie, il est presque « facile » de rencontrer des ladyboys, aussi facile que de rencontrer une personne par hasard dans la rue. Le seul problème est que: saurez-vous les reconnaitre? Les ladyboys Asiatiques passent remarquablement bien inaperçues dans la foule, il est parfois extrêmement difficile de faire la différence entre une ladyboy asiatique et une femme biologique Asiatique.

Un autre problème quand on voyage en Asie et rencontre des ladyboys « dans la rue », c’est le risque de tomber sur des ladyboys mal intentionnées. Parce que quand vous avez l’air d’un étranger, une bonne partie des gens que vous rencontrez ne sont pas le fruit du hasard, vous êtes une cible pour les opportunistes, ou les travailleuses du sexe (et voilà le stéréotype qui revient selon lequel toutes les ladyboys sont des prostituées...). Parce que les ladyboys de la vie de tous les jours, celles qui travaillent dans un bureau, etc... n’ont pas le temps de trainer dans les bars et de rencontrer des hommes. Bien sur elles le font, parfois, mais quand vous rencontrez une ladyboy dans un bar, un club ou « dans la rue », c’est souvent parce qu’elles y trainent tous les jours.

Rencontrer des ladyboys sur My Ladyboy Date

Pour répondre à ces problèmes, nous avons créé My Ladyboy Date. Nous voulions être le premier site de rencontre décent pour ladyboys et femmes transsexuelles. Nous voulions aider ces ladyboys de la vie de tous les jours et les hommes qui veulent rencontrer des ladyboys, de vraiment se rencontrer et de former les relations qu’ils méritent. Même si vous n’êtes pas en Asie, vous pouvez rencontrer des ladyboys sur Internet dès maintenant sur notre site de rencontre. Et vous rencontrerez des ladyboys de la vie de tous les jours, ces femmes spéciales qui n’aspirent qu’à une chose: trouver l’amour d’un homme aimant.

Nous avons des milliers de membres, tous à la recherche de rencontres. Inscrivez-vous maintenant et voyez par vous-même!

Rencontrer des ladyboys

Inscrivez-vous

Recherche rapide