Skip to content

Qu’est ce qu’une Newhalf ?

Cet article a été mis à jour le .

Beaucoup de mots sont utilisés pour définir les femmes transgenres. Certains sont jugés offensants en fonction du pays dans lequel ils sont prononcés. Pourtant, ils sont parfaitement normaux pour les pays d’où proviennent ces mots. Vous devez savoir quels mots peuvent ou non offenser si vous envisagez de sortir avec une femme transsexuelle.

Aujourd’hui, vous allez apprendre la sémantique qui entoure les femmes transgenres… et en particulier, le mot « NEWHALF ». Nous allons également discuter des « newhalfs » japonaises et de tout ce qui concerne la notion de « newhalf ».

Définition de “Newhalf”

« Newhalf » est un mot populaire au Japon. Il désigne une femme transgenre. Le mot pris au sens littéral peut également définir les hommes transgenres. Il est cependant surtout utilisé pour les femmes transgenres.

De plus, « newhalf » est aussi couramment utilisé pour les femmes transgenres qui possèdent encore un pénis.

une Newhalf

Cependant, le langage d’Internet donne l’impression que « newhalf » est synonyme du mot « shemale« . Si vous faites une recherche rapide sur Google avec ce mot, vous verrez une majorité de contenus pornographiques de femmes transgenres.

Au sens littéral japonais, « Newhalf » signifie quelqu’un qui est moitié femme et moitié homme.

Il a été largement utilisé dans le pays et n’avait à l’origine aucune mauvaise intention. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui ce n’est plus aussi normal qu’autrefois.

Les « Newhalfs » dans le Japon Ancien

Avant la popularisation des religions abrahamiques, les « newhalfs » existaient déjà. Les comptes rendus d’individus ayant passé du sexe masculin au sexe féminin ont été largement consignés dans les livres d’histoire à l’époque Edo du Japon.

Kabuki

Kabuki est un terme utilisé pour décrire les hommes qui se déguisent en femmes pour se produire dans des spectacles.

Ce terme peut être considéré comme synonyme de travestissement moderne ou de performances drag. Ce que nous ne savons pas cependant, c’est comment ces kabukis vivent dans les coulisses.

une Kabuki

Ce que nous pouvons trouver dans les archives, c’est un des acteurs onnagata Yoshizawa Ayame. Il s’habillait et se comportait comme une femme même en dehors du théâtre.

Yoshiwara

Le quartier chaud Yoshiwara d’Edo, était également peuplé de travailleurs transsexuels masculins.

le quartier Yoshiwara

On les retrouve aussi dans les bars onabe depuis les années 1960.

Le mot “Newhalf” est-il offensif ?

Évitez d’utiliser le mot « newhalf » si vous ne voulez pas courir de risques. Il peut être acceptable si vous êtes une femme transsexuelle japonaise ou une personne originaire du Japon. En général, on considère cependant aujourd’hui qu’il s’agit davantage d’un mot péjoratif que d’un simple argot.

deux japonais

Oui, vous pouvez soutenir que l’origine a toujours plus de poids que la connotation actuelle… pour autant, vous devez réaliser que dans la vie, rien n’est constant, sauf le changement. Il y a beaucoup d’autres mots qui n’étaient pas aussi offensants à l’époque qu’ils le sont aujourd’hui. Pourquoi prendre un risque quand vous pouvez simplement utiliser quelque chose d’aussi sûr que « femme transsexuelle » ?

Comment les Japonais appellent-ils les femmes transgenres ?

Vous pensez l’avoir compris, le mot « newhalf » n’est plus ce qu’il était. Vous vous demandez peut-être ce que les Japonais utilisent aujourd’hui pour s’adresser aux femmes transsexuelles.

Ce n’est pas si simple que cela. Au Japon, on peut encore appeler les femmes transgenres « newhalf ». On les appelle aussi tranny et ladyboys. Ces termes ne sont pas aussi offensants qu’en Occident.

une femme trans japonaise

En Thaïlande, ladyboy et kathoey sont encore largement utilisés. Aux Philippines, beaucoup de gens appellent encore les femmes transgenres bakla. Ce terme générique est utilisé pour définir les femmes transgenres et les hommes homosexuels.

D’autres termes que vous pourriez rechercher :

  • femme transsexuelle ;
  • femme trans ;
  • Hijra (Inde) ;
  • Bakla / Bayot (Philippines) ;
  • Waria (Indonésie) ;
  • Travestie (Amérique Latine).

L’évolution de ces mots n’a pas encore atteint la majorité de la population de l’est. Cependant, avec tout le respect que je vous dois, soyez la personne la plus mature. Si vous connaissez déjà les connotations négatives de ces mots, il est préférable que vous vous adressiez aux femmes transgenres en tant que femmes.

Quel est le rapport entre Futanari et « Newhalf » ?

Au Japon, le terme « futanari » est utilisé au sens littéral pour désigner les hermaphrodites. Il a évolué pour devenir un mot largement utilisé pour vendre des bandes dessinées pornographiques de femmes transgenres ou des mangas de Futanari. Aujourd’hui, au lieu d’être connu comme un mot à utiliser pour les hermaphrodites, son sens littéral est devenu dickgirl (femme avec un pénis).

Une statuette mignonne

C’est pourquoi lorsque vous recherchez le terme « Futanari » dans Google Images, vous serez inondé de beaucoup de contenus pour adultes. Ils incluent des personnages représentant des femmes transsexuelles avec un pénis.

Les « Newhalfs » japonaises célèbres

Il y a beaucoup de femmes transgenres japonaises célèbres. Certaines sont même des fonctionnaires du gouvernement. Bien que la sémantique n’ait pas vraiment évolué, le respect pour les femmes transgenres au Japon ne cesse de croître.

Aya Kamikawa

Elle n’est pas seulement très respectée dans la communauté trans du Japon. Cette dame est également la première personne ouvertement trans à être élue au pays du soleil-levant. Ses programmes tournent autour :

  • des droits des femmes ;
  • des personnes âgées ;
  • des enfants ;
  • des handicapés ;
  • des homosexuels ;
  • des lesbiennes ;
  • des bisexuels ;
  • des transsexuels.

Ai Haruna

Le parcours d’Ai vers la célébrité a commencé lorsqu’elle a remporté le plus prestigieux concours international de beauté pour les femmes transgenres. C’était le Miss International Queen de 2009. Aujourd’hui, Ai Haruna est une superstar au Japon. C’est une personnalité de la télévision, une chanteuse et un mannequin. Elle est très connue au Japon.

Annabel Yu

Annabel Yu n’est pas aussi populaire que les autres « Newhalfs » japonaises. Sa beauté fait pourtant lentement des vagues dans le monde des médias sociaux. Elle est souvent appelée la plus jolie femme transgenre japonaise.

Les femmes transgenres japonaises peuvent-elles changer leurs papiers officiels ?

Malheureusement, le point de vue du Japon sur l’identité sexuelle n’est pas aussi avancé dans le pays que sur la technologie.

une japonaise qui écrit

Au Japon, les personnes transsexuelles ne peuvent modifier leurs documents juridiques que sous certaines conditions :

  • avoir 20 ans ou plus ;
  • être stériles ;
  • ne pas avoir d’enfants en-dessous de 20 ans ;
  • avoir passé une évaluation psychiatrique qui diagnostique un trouble de l’identité de genre.

Bien qu’il soit plus avancé que d’autres pays, il laisse encore l’identité sexuelle d’un individu aux mains d’autres personnes. Le point positif, cependant, est que l’aide du gouvernement japonais permet de payer 70 % des frais de chirurgie de changement de sexe d’une personne. Il faut à condition qu’elle remplisse les conditions requises pour obtenir l’aide financière.

Les femmes transgenres sont-elles respectées au Japon ?

En fin de compte, le Japon reste tout de même un pays moderne.

La plupart des gens s’occupent de leurs propres affaires. Ils se moquent de la façon dont les autres s’identifient.

Au Japon, il y a même des bars qui ont exclusivement des hôtesses transgenres.

Beaucoup de femmes transgenres sont également les bienvenues sur le marché du travail.

Les lois doivent encore être révisées afin d’offrir aux personnes transgenres la plus grande dignité et leurs droits fondamentaux. Le Japon reste pourtant un endroit assez sûr pour vivre et s’épanouir en tant que personne transgenre.

Où rencontrer des « Newhalfs »

Comme nous l’avons vu précédemment, vous pouvez trouver des « newhalfs » qui travaillent comme hôtesses dans des clubs de karaoké et des maisons de thé. Vous pouvez également les trouver, au hasard, travaillant dans des centres commerciaux et autres établissements.

Les « newhalfs«  japonaises sont très mignonnes en raison de leur petite taille, de leurs traits délicats et de leur peau lisse. Il peut être plus difficile pour vous d’en repérer une. Si vous cherchez à sortir avec des femmes transsexuelles japonaises, votre meilleure chance est MyLadyboyDate.

ville japonaise

My Ladyboy Date ne rassemble pas seulement les plus belles femmes célibataires transsexuelles. C’est aussi un endroit sûr pour trouver l’amour de votre vie. La raison en est qu’il s’agit du premier site de rencontre décent conçu pour les ladyboys et les hommes qu’elles attirent. Les modérateurs travaillent 24 heures sur 24 pour éviter les escroqueries, les faux comptes et les extorsions sur le site.

Quel que soit le type de « newhalf » que vous recherchez, vous pouvez la trouver sur My Ladyboy Date. Tant que vos intentions sont sincères et que vous n’êtes pas sur le site web juste pour utiliser des femmes transsexuelles pour vos désirs charnels, vous allez trouver l’amour.

Publié dans Infos ladyboys Mots-clés #

À propos de l’auteur

Amanda Valentine Dela Cruz
Just a random trans woman playing with makeup and skincare. Loves bacon and the operating table. I'm also the author of the dating guide book Dating Transgender Women for Gentlemen. Know more -> dtwfgbook.com

Articles similaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *